Contact

Citation

Chaque matin d’un bond
le soleil prend pied dans mon visage.
Je m’empare de cette brûlure comme d’un gouvernail.

Par : Lorand Gaspar

070817-0272
2007
***
Comme si la meilleure manière de faire se rejoindre la terre et le ciel,
l’horizontale et la verticale, l’est et l’ouest, le nord et le sud,
la main et le cœur, le chant et le silence, la puissance et l’innocence,
l’éveil et le sommeil, le pleur et le rire, le jour et la nuit…
passait d’abord par l’apprentissage d’une danse.
D’une danse dans un lit. Un lit qui serait un temple.
Un temple fait pour les corps. Corps pleins et pourtant sans pesanteur.
Nos sexes ! Porteurs de quelle incroyable Lumière ? Et vénérées par nous de quelle façon ?
Peut-on affirmer :
“Dis-moi comment tu accomplis l’acte d’amour et je te dirai qui tu es, où tu en es, vers où tu vas” ?
Oui, voilà, dites : comment aimez-vous ?
***
Patrice van Eersel
Haut de page