Contact

- "Le travail de Xavier Zimbardo sur la couleur, c'est fantastique. On n'avait plus vu ça depuis les premiers essais de Guy Bourdin et de John Batho."
Katia KAUPP, Les plus grands aventuriers de l'objectif, LE NOUVEL OBSERVATEUR


- "Xavier Zimbardo poursuit depuis le milieu des années quatre-vingt, à partir de sa ville Sarcelles, une quête spirituelle dans laquelle la photographie révèle la part de mystère, la magie intérieure des êtres et la mystique de la lumière. En 1993, dans sa série Les Belles Disparues, réalisée en noir et blanc, il s’agenouillait devant les tombes pour éclairer un instant les visages s’effaçant peu à peu dans la noirceur infinie d’une constellation d’étoiles, une sorte de longue complainte touchant de près les marques d’absence et de présence inhérents aux portraits des êtres chers.
Par la suite, sa rencontre avec l’Inde à l’occasion de Holi, la fête du printemps et de l’amour dans une débauche de couleurs vives et de compositions dynamiques, l’initia à la vitalité et à la mystique de ce continent, présent dans plusieurs livres et expositions dont la dernière, Le Sacre des couleurs, à la galerie Benamou, s’avéra exemplaire par sa démarche personnelle hors des clichés."
Claude NORI La photographie en France : Des origines à nos jours (Flammarion)


- "Ses photographies possèdent la lumineuse et discrète précision que seul un travail constant a permis de faire jaillir du quotidien trivial. A regarder avec un sentiment d'urgence."
Noël Bourcier, L'ascèse joyeuse de Xavier Zimbardo in ART PRESS


- "Il consume de talent tout ce qu'il touche, embrase les corps, éblouit de lumières polychromes un regard en noir et blanc, exténue nos fêtes animales de couleurs en chatoyances polyphoniques."
Roland DUCLOS « LA MONTAGNE »


"Photographe par passion, homme d’engagement et de fidélités, Xavier Zimbardo, photographe français très populaire aux Etats-Unis où il publie ses ouvrages, mérite d’être mieux connu de par le monde.
Nous espérons que cette exposition, témoignage d’une amitié longue et fidèle, y contribuera."
Jean-Pierre Angremy, De l’Académie française, Président de la Bibliothèque nationale de France

Haut de page